Home Automobile Zoom sur le permis de conduire
Zoom sur le permis de conduire

Zoom sur le permis de conduire

0

Document qui permet de conduire sur les routes de France et pouvant servir de pièce d’identité, le permis de conduire est à conserver précieusement. Quelles sont les étapes à suivre pour avoir le permis ? Que savoir par rapport aux examens de permis de conduire, sur les fautes de conduite ? Qui peut faire la demande de permis de conduire et comment se fait sa fabrication ? Ce sont autant de questions auxquelles on donne des réponses ci-après.

Comment obtenir le permis de conduire ?

Il n’y a pas de raccourci pour l’obtention du permis de conduire. Personne ne peut l’avoir en payant de l’argent à quelqu’un ou par favoritisme. On n’obtient pas non plus un permis en quelques jours, il ne s’obtient qu’après des efforts acharnés et un travail de longue haleine. C’est impossible de l’avoir autrement que par la voie légale, c’est-à-dire suivre une formation dans un centre dédié puis passer les différentes épreuves et en cas de réussite, demander le permis. Donc, si vous voulez conduire un véhicule, que ce soit un deux-roues, un camion, un bus, un camping-car, une voiture légère ou autre, vous devez absolument suivre ces étapes l’une après l’autre, la première étant l’épreuve théorique du Code de la route.

Il est à noter qu’il est possible de passer le Code dès l’âge de 16 ans. Autre information importante, il faut payer une redevance de 30 euros pour passer le Code de la route. Vous devez suivre des heures d’entraînement pour avoir le droit de postuler à cette épreuve qui se déroule comme suit : vous devez répondre à 40 questions posées sous forme de QCM. Les questions portent sur des situations de conduite que vous pourriez rencontrer au volant de votre véhicule. Si vous avez des réponses justes pour 35 de ces questions, alors, vous êtes admis. Dans le cas contraire, vous pouvez retenter votre chance 48 h après. C’est seulement en réussissant cette première épreuve que vous pouvez vous présenter à la seconde, l’épreuve pratique. Cette deuxième étape se déroule environ deux semaines après. Pour cette épreuve, au moins 20 h de conduite sont requises pour une conduite avec un véhicule à boîte de vitesses manuelle. Mais pour un véhicule à boîte de vitesses automatique, 13 h sont exigées. Pour l’inscription à l’examen du permis, c’est l’auto-école qui s’en occupe, mais si vous êtes un candidat libre, vous devez tout faire vous-même.

L’examen du permis de conduire

Pour rappel, il faut avoir réussi l’examen du Code de la route pour pouvoir se présenter à l’examen du permis de conduire. Mais si vous n’envisagez pas tout de suite de passer l’examen du permis, si, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez pas encore le passer, c’est comme vous voulez. C’est votre droit le plus absolu, d’autant plus que rien ne presse. En effet, vous disposez de 5 ans entre le moment où vous avez le Code en poche et l’examen du permis de conduire. Vous pouvez vous présenter pour l’examen du permis quand vous le souhaitez durant cette période. Mais si vous dépassez celle-ci, vous devrez repasser à nouveau l’épreuve du Code.

Autre cas de figure qu’il faut savoir : durant ces 5 ans, vous avez le droit de repasser plusieurs fois l’examen du permis si vous avez échoué. Mais attention, si vous échouez 5 fois à l’examen du permis de conduire, vous devez tout reprendre à zéro. Oui, vous devez repasser votre Code de la route et ainsi de suite. Pour augmenter vos chances de réussite, ne vous contentez pas des séances d’entraînement programmées par l’auto-école, entraînez-vous de votre côté. Pour cela, demandez à un proche de vous accompagner après chaque cours et de cette manière, vous aurez une meilleure maîtrise de la position des mains et vous saurez davantage comment se comporter au volant.

Entre parenthèses, pour cet examen pratique, le moniteur de l’auto-école où vous vous êtes inscrit vous accompagnera au centre d’examen si celui-ci est situé dans une autre ville que celle où vous habitez. Cette épreuve de conduite comprend notamment la compréhension effective que vous avez du Code de la route, de votre réaction face au danger, de votre disposition à veiller sur votre sécurité et de celle des usagers, de votre maîtrise des commandes du véhicule, de votre connaissance technique de celui-ci, de votre autonomie au volant, de votre connaissance des premiers secours.

Quelles fautes éviter pour réussir l’épreuve de conduite ?

 

Pour réussir l’épreuve de conduite, autrement dit l’épreuve du permis de conduire, ce site souligne qu’il faut connaître à fond certaines informations, en l’occurrence les fautes de conduite et leurs conséquences. Cette connaissance vous sera d’une très grande aide, non seulement durant l’épreuve, mais tous les jours, chaque fois que vous aurez à prendre le volant. Alors, de quel genre de fautes s’agit-il ? Il y a d’un côté les fautes admises, puis de l’autre les fautes tolérées et enfin les fautes éliminatoires.

Parlons en premier des fautes admises, c’est-à-dire les fautes conformes à la pratique des règles de la circulation. Durant vos cours à l’auto-école, vous en apprendrez beaucoup sur ces fautes et vous devrez vous y référer à toutes fins utiles. Que savoir sur les fautes tolérées ? Il s’agit de fautes qui sont assez graves, mais qui n’impactent pas sur les usagers, elles ne les mettent pas en danger. Pour que vous compreniez mieux de quoi il est question, ce peut être un excès de vitesse dans les virages, mais sans conséquence sur qui que ce soit, un calage au démarrage ou des hésitations répétitives. Ce peut être aussi un freinage trop brusque ou du mauvais freinage, ou encore des ralentissements sans raison apparente, etc. Ces fautes sont tolérées, c’est-à-dire que l’examinateur peut ne pas en tenir compte dans les notes qu’il vous attribue.

Quant aux fautes éliminatoires, ce sont les fautes qu’il ne peut pas tolérer parce qu’elles vous mettent en danger et mettent en danger les usagers de la route. Dès que les fautes commises compromettent la sécurité de quelqu’un, même juste de votre personne, elles deviennent éliminatoires. En voici quelques exemples : arrêt brusque risqué et sans raison, refus de priorité dans un croisement, fautes tolérées, mais répétées, sortie dangereuse au virage, etc.

Faire appel à des experts pour demander le permis

Une fois que vous avez passé l’examen pratique, après 48 h, vous pouvez consulter le site de la sécurité routière pour savoir si vous l’avez passé avec brio ou non. Si vous l’avez réussi, vous pourrez alors télécharger votre certificat de réussite. Avec ce document qui a une valeur officielle et considéré comme un permis de conduire provisoire, vous pouvez commencer à conduire en attendant qu’on vous délivre le permis définitif. Mais pour qu’on vous le délivre, vous devez en faire la demande expresse et pour cela, fournir un certain nombre de justificatifs.

Si vous voulez vous épargner ces tracasseries administratives ou si vous n’avez pas le temps de vous en charger, vous pouvez faire appel à des experts dans le domaine. Pourquoi ne pas confier cette formalité à votre auto-école ou bien à des professionnels agréés ? En recourant aux services de ces agences habilitées, vous gagnez un temps précieux et en plus, vous êtes sûr de ne rien oublier, ce qui arrive souvent quand on est novice en la matière et si on n’est pas familiarisé avec les outils numériques et informatiques. Tout ce que vous avez à faire, c’est de remplir un formulaire pour mandater l’expert de votre choix et il se charge du reste. D’ailleurs, que votre demande porte sur un premier permis de conduire, un duplicata ou un renouvellement, il est toujours possible de faire appel à de tels prestataires privés. Évidemment, ces services vous seront facturés, mais les tarifs de tels professionnels ne sont pas exorbitants. Cependant, assurez-vous que le professionnel à qui vous confiez la demande de votre permis de conduire fait vraiment partie de ceux qui ont l’habilitation et l’agrément du ministère de l’Intérieur et du Trésor. Les arnaques existent sur Internet, alors méfiez-vous des offres qui paraissent trop belles pour être vraies.

Demandez vous-même votre permis de conduire

Il peut être également intéressant d’effectuer vous-même les démarches pour obtenir votre permis de conduire, ou le duplicata de votre permis ou encore le renouvellement du vôtre. C’est une expérience qui vous servira toujours dans votre vie. Mais rappelez-vous que ce genre de procédure se fait uniquement en ligne, c’est-à-dire sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). C’est l’unique organe à qui le gouvernement a confié la délivrance du permis de conduire, mais également de la carte grise, des passeports et des cartes d’identité.

Pour faire la demande initiale de votre permis de conduire, vous devez vous munir du certificat délivré par votre auto-école et vous rendre sur le site de l’ANTS. À part ce certificat de réussite à l’examen de conduite, d’autres documents vous seront réclamés, tels que votre pièce d’identité, un justificatif de domicile récent, une photo d’identité, une copie de votre ASSR2. Une fois que vous aurez constitué et remis votre dossier, remplissez le formulaire Cerfa dédié. Votre demande sera enregistrée et traitée, l’administration va vérifier vos documents, en particulier votre photo d’identité et votre signature. Votre dossier pourrait être rejeté ou bloqué, ce qui signifierait que l’un de vos documents n’est pas conforme ou qu’un élément manque. Cet oubli ou l’erreur vous sera signalé et lorsque vous aurez fait le nécessaire pour régulariser cette situation, vous devrez recommencer votre demande de permis de conduire.

Pour que vous ne vous impatientiez pas, sachez que rien que la validation de votre demande prend environ 15 jours et ensuite, si elle est vraiment validée, comptez encore à peu près 2 mois avant d’obtenir votre permis de conduire. Vous trouvez que ces délais sont trop longs alors que conduire vous démange ? Rassurez-vous, avec le certificat de réussite, vous avez le droit de conduire en France. En cas de contrôle, présentez simplement cette attestation et votre pièce d’identité.

En ligne, demander la fabrication du permis de conduire

 

 

Pour la demande de fabrication du permis de conduire, voici les étapes à suivre si vous devez effectuer les démarches vous-même. Connectez-vous à Internet et rendez-vous sur le site de l’ANTS, puis créez votre espace personnel et vos identifiants. Cliquez sur « Je souhaite…demander un permis de conduire ». Rendez-vous ensuite dans « Espace permis de conduire ». Cliquez sur « Commencer la demande » et aussi sur le motif « Personne majeure ou mineure émancipée ». Cliquez maintenant sur « Demande de fabrication d’un nouveau permis » puis sur « Réussite à l’examen du permis de conduire ». En vous servant de votre pièce d’identité et de votre justificatif de domicile, renseignez la partie « données personnelles ».

L’étape suivante consiste à remettre les pièces demandées au format PDF, donc, votre pièce d’identité, votre justificatif de domicile. Une note sur ce dernier, si votre domicile n’est pas à vous, ce qui veut dire qu’il n’est pas à votre nom, transmettez également la pièce d’identité du propriétaire et une attestation d’hébergement. Envoyez aussi le résultat du permis de conduire CEPC, de même que l’ASSR2 ou l’ASR si vous êtes né après début 1988 et l’attestation de participation à la journée défense et citoyenneté (seulement jusqu’à l’âge de 25 ans). Lorsque vous aurez remis toutes ces pièces justificatives, cliquez sur « Valider ». Puis, de temps à autre, pensez à vérifier régulièrement l’avancement de votre demande de fabrication de permis en vous connectant à votre compte ANTS.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive]